Torréfacteur café - Distributeur café, thé et chocolat

Mon espace J.J.Darboven

Le lexique du café

Le lexique du café

Choissisez un mot commençant par :ABCDEFIMPRSV

    A

  • Acidité :
    saveur aigre ou piquante typique du café. Les amateurs de café parleront plus de saveur acidulé. Cette saveur est ressentie par les capteurs latéraux de la langue.
  • Acre :
    sensation amère et agressive souvent retrouvée dans les robustas de mauvaise qualité.
  • Amertume :
    goût piquant perçu au fond de la langue causé par le degré de torréfaction, la méthode d’infusion ou la sur-extraction des huiles du café. Habituellement non recherché, cette caractéristique peut parfois, en petite quantité, contribuer à la saveur du café.
  • Apre :
    goût râpeux provenant des cafés dits forts et avec peu d’arômes. Cette saveur émane souvent de la récolte de cerises n’étant pas arrivées à maturité.
  • Arôme :
    il se ressent par les voies olfactives et permet, avec l’acidité et le corps, de caractériser pleinement un café. Le café comporte principalement 6 arômes : végétal, floral, fruité, boisé, épicé et grillé.
  • Astringent :
    sensation gustative secondaire du café caractérisée par une impression dominante de sécheresse et de rugosité en fond de bouche.
  • B

  • Boisée :
    goût de bois évoquant la tourbe, l’écorce..
  • Brûlé :
    préparé avec une eau trop chaude ou un moulin à café défectueux, les grains de café sont brulés et dégagent un goût désagréable.
  • C

  • Complexité :
    décrit une saveur qui oscille entre différentes possibilités plaisantes et une multiplicité harmonieuse des sensations.
  • Corps :
    c’est le « toucher » du café une fois en bouche. Sa saveur peut être persistante, dense, ou au contraire s’effacer rapidement auquel cas on dira qu’il manque de corps.
  • Corsé :
    se dit d’un café fort, aromatique et goûteux.
  • Crema :
    un bon expresso a une crème régulière de couleur blonde dorée et légèrement marbrée. Cette crème doit avoir une épaisseur de 2mm et une stabilité de 2 minutes environ.
  • D

  • Décaféiné :
    se dit d’un café dont on a retiré la caféine avant torréfaction.
  • Dilué :
    caractérise un café préparé avec trop d’eau, il perd de son corps.
  • Doux :
    se dit d’un café dont aucune saveur ne prend le pas sur l’autre.
  • Dur :
    café qui frappe le palais, dont l’amertume et l’acidité ne sont pas compensés par la rondeur et le corps. C’est un café mal équilibré.
  • E

  • Epicé :
    se dit d’un café très aromatique dont les saveurs peuvent évoquer les épices.
  • F

  • Force :
    c’est la proportion café/ eau, qui donne sa force au café.
  • Fruité :
    goût prononcé de fruit mûr et parfumé présent dans les cafés stockés longtemps en caisse après la récolte.
  • I

  • Iodée :
    saveur dont les notes rappellent la mer, le sel.
  • M

  • Mélange :
    café issu du mélange de plusieurs variétés de cafés, composés pour atteindre une richesse et une complexité de saveurs. La plupart des cafés sont issus de mélanges à proportion différentes, associant ou non l’arabica et le robusta.
  • Mouture :
    opération par laquelle on réduit en poudre plus ou moins fine les grains de café. La mouture doit être adaptée à la machine utilisée : une mouture grosse pour les cafetières à piston, moyenne pour les cafetières filtre permanent et les cafetières italiennes, fine pour les cafetières électriques à filtres papier, ou très fine pour les machines espresso et le café turc ou grec. Pour obtenir un arôme optimal et afin d’éviter qu’il ne se disperse pas, il est conseillé de moudre le café juste avant la préparation du café.
  • P

  • Persistance, rémanence :
    force de la saveur du café qui reste en bouche.
  • Pure origine :
    se dit d’un café dont les grains proviennent tous de la même culture, de la même région ou du même pays.
  • R

  • Riche :
    café dont un des composants est trop présent.
  • S

  • Saveur :
    le corps, l’acidité et la saveur caractérisent le café.
  • Suave :
    se dit d’un café bien équilibré, dont force aromatique, amertume et acidité se marient parfaitement.
  • V

  • Velouté :
    se dit d’un café bien torréfié. Une juste torréfaction révèle les arômes du café sans les dénaturer, les accentuer ou les modifier. Un café velouté paraît toujours équilibré, long en bouche, avec des notes épicées qui perdurent après la torréfaction sans jamais être agressives.
  • Vert :
    se dit d’un café dont les grains n’ont pas été suffisamment torréfiés et dont les notes végétales sont encore persistantes.