Torréfacteur café - Distributeur café, thé et chocolat

Mon espace J.J.Darboven

La culture du café

La culture du café
Le caféier

Le café est une plante à feuillage persistant qui pousse en buisson ou en arbre de petite taille. Il existe environ 90 sortes de caféiers, dont seule une minorité participe réellement à l’élaboration du café tel que nous le buvons quotidiennement. L’arbuste peut atteindre une taille de 4 m et possède des feuilles ovales avec des fleurs blanches. En fonction des variétés, les cerises (fruit du caféier) arriveront à maturation au bout de 7 à 11 mois et subiront à ce moment là un changement de couleur, passant de vert à jaune et finalement rouge.

Les espèces Coffea arabica (historiquement la plus anciennement cultivée) et Coffea canephora (ou caféier robusta), sont celles qui servent à la préparation de la boisson.

La culture

Les grains de café Arabica sont cultivés généralement dans les hautes terres, à une altitude variant de 600 à 1200 mètres. Au contraire, les grains de Robusta sont cultivés en plaine à une altitude variant de 300 à 800 mètres. C’est dans ces conditions que les grains de café développeront toutes leurs saveurs, à des températures situées entre 18 et 25°C. Les températures extrêmes (au delà de 30°C et inférieures à 13°C), le vent et le soleil seront néfastes à la culture. Les plantations se font ainsi généralement dans des zones ombragées.

La récolte

Le caféier atteindra son plein potentiel de récolte entre 6 et 8 ans d’âge et déclinera à nouveau quand il atteindra 20 ans. Les caféiers fournissent en moyenne 1 à 2 livres de café brut par an.

Plusieurs méthodes de récolte ont été développées :

  • • La première, manuelle, offre une meilleure qualité de récolte puisque chaque cerise est récoltée à la main à maturité. Cette méthode reste très coûteuse en temps et en main d’œuvre puisqu’il faut compter 2.5 kg de récolte pour 500 gr de café. Cette méthode est réservée à l’arabica.
  • • La seconde, plus rapide mais moins qualitative, consiste à récolter au peigne toutes les cerises, indépendamment de leur maturité. Certaines plantations ont opté pour la mécanisation de ces récoltes, qui sont souvent pratiquées pour le café robusta ou certaines variétés d’Arabica brésilien ou éthiopien.